jeudi 5 septembre 2013

Des oiseaux, des phoques et de grands arbres...

L'office du tourisme de Pleumeur Bodou m'a prévu un après-midi chargé. Je saute donc dans mon bolide dès le déjeuner terminé afin de pouvoir tout faire. 

Tout d'abord, direction la station de la Ligue pour la Protection des Oiseaux de l'Ile Grande.




Le centre LPO Ile Grande (Côtes d'Armor) depuis 1984 est spécialisé dans l'accueil des oiseaux marins, la LPO étant une des principales associations de protection de la nature en France



Son activité s'articule autour de 3 grandes missions : 

- protection des espèces
   - préservation des espèces
                                      - éducation et sensibilisation                                                           
                                              

Aux risques naturels que les oiseaux encourent, s'ajoutent les menaces liées aux activités humaines, et parmi elles la pollution par les hydrocarbures. A de nombreuses reprises, la LPO s'est mobilisée, en France et à l'étranger, lors de pollutions ou de grandes marées noires qui ont provoqué l'échouage de nombreux oiseaux mazoutés (Torrey Canyon, Braer, Erika, Prestige, Napoli, Donges ...).



En 1984, six ans après le naufrage de l'Amoco Cadiz, l'association a ouvert son premier centre, dit de "sauvetage", spécialisé en oiseaux marins, à l'Ile Grande dans les Côtes d'Armor.
Une des premières missions de la LPO est de venir en aux oiseaux, qu'ils soient mazoutés, blessés, trop jeunes ou anormalement affaiblis. Depuis 2000, après la catastrophe de l'Erika, la LPO a mis en place un programme spécifique « Oiseaux en détresse ».



Aujourd’hui, avec ses 14 espèces et 25 000 couples d’oiseaux marins, la Réserve naturelle des Sept-Iles est la plus importante colonie d’oiseaux marins de France métropolitaine. Le fou de Bassan y est l’espèce la plus remarquable : la colonie de l’île Rouzic évaluée, en 2010, à 21 880 couples est la plus importante de France.


L’étendue de ses richesses biologiques est bien plus vaste : l’archipel héberge une des deux colonies françaises de phoque gris (40 individus à l’année et 19 naissances en 2010)



deuxième partie de journée... c'est la que ça se corse !

Je suis attendue au parc "vivons perchés" de Pleumeur Bodou : http://www.vivons-perches.com/


Ça commençait plutôt bien, cadre agréable, accueil sympa, mais...

 de l'accrobranches !

Alors, pour vous expliquer, je suis plutôt "raide comme un piquet", je ne suis pas très adroite, j'ai le vertige et peur des araignées (oui oui, rien que ça) !

Donc autant vous dire que j'étais tout à fait dans mon élément une fois montée en haut des arbres.

J'ai tout de même réussi à finir les deux premiers parcours, sous les encouragements des gentils accompagnateurs. Je pense que sur ce coup là j'étais au top niveau charme (enfin, la suite vous apprendra que non, en fait, je peux faire pire !)



bon, tous les pros doivent doucement rigoler en me lisant, mais moi, je dois avouer que je suis assez fière de moi, compte tenu des divers "handicaps" cités précédemment.

Je l'ai fait ! héééé ouais !!!








Aucun commentaire:

Publier un commentaire